domenica 23 marzo 2008

Le journaliste Magdi Allam a été baptisé par le pape Benoït XVI samedi soir...Une nouvelle fatwa à l'horizon...

Probablement quelqu'un de vous l'aurait déjà vu lors d'une émission Tv sur l'une des chaines italiennes, surtout dans Porta a Porta de Bruno Vespa. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Magdi Allam est un écrivai et journaliste italien d'origine égyptienne. Actuellement, il est l'éditorialiste et le vice président ad personam du Corriere della Sera, le premier quotidien italien.
Allam est l'auteur de nombreux livres qui traitent de l'Islam, le terrorisme, la jihad, la guerre en Irak, la crise au Moyen-Orient...

Personnellement je n'étais jamais d'accord avec ses pensées, à part le fait de critiquer les kamikazes que Hamas envoient de temps en temps. D'ailleurs, ce groupe palestinien l'a menacé, chose qui a fait qu'il soit escorté, surtout après la sortie de son dernier livre - au mois de mai dernier - Viva Israele.

Ce livre je l'ai lu en partie : il s'agit d'un récit autobiographique dans lequel il parle de sa vie après les menaces reçues par Hamas. Il y souligne que sa vie, désormais, dépend de l'existence et la sureté de l'état d'Israël.

Hier soir, lors de la veillée pascale, Magdi Allam a été officiellement baptisé par le pontife en personne, Benedetto XVI .
Je n'ai rien contre les libertés religieuses des individus, mais je pense qu'Allam s'est offert des problèmes gratuitement, dans la mesure où certains imams ont la plume facile en créant des fatwas aussi facilement qu'ils écrivent leurs noms. En plus, vu les menaces dont il est victime, je crois que bientôt ce monsieur va vivre un vrai pétrin...

Voilà à présent les livres que Magdi Allam avait écrit :

Diario dall'Islam.
Bin Laden in Italia. Viaggio nell'Islam Radicale. Jihad in Italia. Viaggio nell'Islam Radicale. Saddam. Storia Segreta di un Dittatore. Kamikaze made in Europe.
Vincere la paura.
Io amo l'Italia. Ma gli italiani la amano?
Viva Israele.

Pour en savoir plus, voici son site officiel :
http://www.magdiallam.it/





2 commenti:

bravo bruno guigue ha detto...

Tiens voici l'opposé du cas que tu cites, cela concerne ceux qui ne défendent pas le bon camp .
Quelque soit l'importance de leur fonctions, ils sont pulvérisé et renvoyé aux oubliettes .
Alors que les autres comme ce magdi allam sont protégé et on leur offre un pont d'or et les éloges pleuvent sur eux.



DR ¦ Le titre de la tribune anti-israélienne publiée sur le Net par Bruno Guigue


Ses propos tenus sur le Net ne sont pas passés inaperçus. Le sous-préfet de Saintes (Charente-Maritime), Bruno Guigue, a été limogé après avoir écrit, le 13 mars dernier, une tribune «violemment anti-israélienne» sur Oumma.com, un site web consacré à l'Islam en France.

Bruno Guigue, énarque et normalien de 46 ans, auteur notamment du livre «Proche-Orient : la guerre des mots» (2003), écrit dans cette longue tribune qu'Israël est «le seul Etat au monde dont les snipers abattent des fillettes à la sortie des écoles». Il ironise également sur les «geôles israéliennes, où grâce à la loi religieuse, on s'interrompt de torturer pendant Shabbat».

En tête de son post, Guigue précise qu'il répond ici à la «prose haineuse» d'un article publié dans «Le Monde» le 27 février («L'ONU contre les droits de l'homme») et signé Pascal Bruckner, Alain Finkielkraut, Claude Lanzmann, Elie Wiesel, Pierre-André Taguieff, Frédéric Encel.

MAM sanctionne

La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a «été mise au courant mercredi du contenu de cette tribune et a immédiatement décidé de mettre fin aux fonctions» de Bruno Guigue, a-t-on indiqué au ministère de l'Intérieur. «Ce n'est pas tant une question de fond, puisque chacun est libre d'avoir une appréciation, mais quand on est un sous-préfet en exercice, on est soumis à un devoir de réserve», a indiqué dimanche matin le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Gérard Gachet.

«Toute la fonction publique repose sur un devoir de réserve, une obligation de neutralité, qui correspond à l'égalité de traitement de tous les citoyens, quelle que soit leur sensibilité ou leur préférence", a déclaré Jacques Reiller, préfet de Charente-Maritime. Même si (Bruno Guigue) voulait publier un ouvrage sur les vases Ming, il devrait en référer, c'est la seule règle.»
DR ¦ Le titre de la tribune anti-israélienne publiée sur le Net par Bruno Guigue



AA avec agence


20Minutes.fr, éditions du 23/03/2008 - 09h56

dernière mise à jour : 23/03/2008 - 18h21

dalida ha detto...

je l'ai écouté à plusieurs reprises ce Majdi Allem. ce n'est qu'un pion qui a trouvé fortune en entrant en affaire avec les sionistes.
je n'oublierai jamais ses interventions durant la guerre en Irak! Devant les horreurs de cette guerre injuste et le nombre impressionnant de civils massacrés, il n'a fait que parler de "liberté du peuple" et du pouvoir dictateur de Saddam...il mérite toutes les fatwa de ce monde!